O?Life

« Histoires volées derrière

des portes à demi closes… »  olife6

 

 

O?Life  -extrait- 

 Chorégraphe: Pascal Croce

Création lumières: Jean-Michel Pereira

O?life nous plonge dans le monde de l’enfermement psychiatrique, le cloisonnement humain, les limites entre la normalité sociale, et la dite folie. C’est un questionnement réel sur cette fragile frontière, cette humanité déformée par la souffrance, sur l’esprit prisonnier d’une société aux règles trop étroites. le malade n’a que son corps pour exutoire, ce qui le limite, le torture, car il ne peut en sortir, sortir de ce corps pour se libérer de cet enferment, quitter sa cellule.

olif1

crédit Photo Laure Goultier

C’est une promenade obstinée dans les couloirs d’une maison psychiatrique. Histoires volées derrières des portes à demi closes, images interdites par la soi-disante « bonne conscience».

L’art plastique devient reflet de l’âme, comme écriture de l’inconscient, comme outil du corps.

Quant à la lumière, elle est pensée comme matière réelle de décor, et non comme un simple reflet esthétique.

O ?Life dépeint une certaine violence de la vie, un droit à la différence. Chacun est libre de rire, pleurer, crier, soupirer à son propre rythme

C’est une promenade de la vie…

Créations pour 10 à 13 danseurs
Durée : 1h45 avec le happening
Conditions particulières : danseurs handicapés en fauteuil roulant.

Accessibilité de la scène et des loges indispensable.